Les modes de consultation des associés au temps du Covid

Les modes de consultation des associés au temps du Covid

Comment les sociétés peuvent-elles consulter leurs associés compte tenu des restrictions liées à la crise sanitaire ? Il nous a paru utile de faire le point, sous forme de tableau, sur les modes de consultation autorisés pour les sociétés civiles et les principales sociétés commerciales (SARL et sociétés par actions). Rappelons que les mesures dérogatoires au droit commun s’appliquent jusqu’au 1er avril 2021 et que le Gouvernement peut proroger leur application jusqu’au 31 juillet 2021.

Modes de consultation des associés par type de société au temps du Covid (jusqu’au 1-4-2021).

Assemblée à huis clos1 Vote par procuration Vote électronique Assemblée « dématérialisée »2 Consultation écrite Décision par acte sous signature privée3
Société civile Vote par correspondance Pouvoir donné à un associé si les statuts le prévoient Non Oui, même sans clause statutaire le prévoyant (C. civ. art. 1854)
SARL Oui (Ord. 2020-321 art. 6-1) dans les conditions prévues par le décret 2020-418 (art. 4-2)4 Pouvoir donné au conjoint ou à un associé même si les statuts ne le prévoient pas ou l’interdisent (C. com. art. L 223-28, al. 2) Oui, même sans clause statutaire le prévoyant (Décret 2020-418 art. 5), dès lors qu’un site internet est prévu à cet effet (C. com. art. R 223-20-1) Oui, même sans clause statutaire la prévoyant ou en présence d’une clause l’interdisant (Ord. 2020-321 art. 6), dans les conditions prévues par les statuts ou, à défaut, par le décret 2020-418 (art. 4-1)5 Non pour la décision d’approbation des comptes (C. com. art. L 223-27, al. 1)
SAS Oui (Ord. 2020-321 art. 6-1) dans les conditions prévues par les statuts ou, à défaut, par le décret 2020-418 (art. 4-2)4 Pouvoir donné à un associé ou à un tiers si les statuts le prévoient Non Oui, sans condition tenant à l’existence d’une mesure administrative limitant ou interdisant les déplacements ou les rassemblements collectifs et même si les statuts ne le prévoient pas ou l’interdisent (Ord. 2020-321 art. 5, I) Oui, si une clause statutaire le prévoit (C. com. art. L 227-9, al. 1)
SA/SCA Oui (Ord. 2020-321 art. 6-1) dans les conditions prévues aux art. R 225-76 et 225-77 du Code de commerce4 Pouvoir donné à un actionnaire, au conjoint, au partenaire pacsé ou, dans les sociétés cotées, à un tiers ou bien pouvoir en blanc (C. com. art. L 225-106) Oui, même sans clause statutaire le prévoyant (Décret 2020-418 art. 5), dès lors qu’un site internet est prévu à cet effet (C. com. art. R 225-61) Moyens techniques devant transmettre au moins la voix des participants et permettant la retransmission continue et simultanée des délibérations (art. 5, II)

Vote exprimé verbalement ou selon l’une des modalités prévues pour une assemblée à huis clos

Oui (sauf pour les sociétés cotées), dans les conditions prévues par le décret 2020-418 (art. 4-1)5 Non (cf. C. com. art. L 225-98, al. 1 : « l’assemblée générale ordinaire prend toutes les décisions autres que celles visées aux articles L 225-96 et L 225-97 »)

 

1 En cas de mesure administrative limitant ou interdisant les déplacements ou les rassemblements collectifs pour des motifs sanitaires.

2 Assemblée par visioconférence ou conférence téléphonique.

3 Mode de consultation non envisagée par l’ordonnance 2020-321 mais évitant d’avoir à réunir les associés : une personne (le dirigeant ou toute autre personne habilitée) va à la rencontre de chaque associé pour recueillir sa signature (ce qui suppose qu’aucune mesure administrative n’interdise le déplacement) ou bien l’acte circule entre les associés par voie postale.

4 Vote par mail possible à l’adresse électronique indiquée dans la convocation (Décret 2020-418 art. 3, al. 1).

5 Réponse par mail possible à l’adresse électronique indiquée dans les documents adressés à l’associé (Décret 2020-418 art. 3, al. 2).

Source :

© Editions Francis Lefebvre – La Quotidienne

Le 21/01/2021