Covid-19 et congés payés : l’aide exceptionnelle est prolongée

Covid-19 et congés payés : l’aide exceptionnelle est prolongée

La prise en charge par l’État d’une partie des congés payés des entreprises accueillant du public est prolongée. Elle concerne les congés pris entre le 1er janvier et le 31 janvier 2021 et, sous condition, ceux pris entre le 1er février et le 7 mars 2021.

Une aide exceptionnelle à la prise des congés payés a été instaurée au profit des entreprises accueillant du public les plus touchées par la crise sanitaire (D. n° 2020-1787, 30 déc. 2020 : JO, 31 déc.). Accordée au titre d’un maximum de 10 jours de congés payés, elle concernait, initialement,  les congés pris entre le 1er et le 20 janvier 2021.
Un décret du 20 janvier 2021 prolonge la période de recours à cette aide exceptionnelle. Plus précisément, ce sont deux périodes qui sont envisagées. En premier lieu, l’aide concerne les congés pris entre le 1er janvier et le 31 janvier 2021. Par ailleurs, l’aide peut également être octroyée pour les congés pris entre le 1er février et le 7 mars 2021, dès lors que l’employeur a placé un ou plusieurs salariés en position d’activité partielle durant cette période.

Remarque :rappelons que les congés payés indemnisés par les caisses de congés payés sont exclus du dispositif.

En pratique,  l’employeur versera aux salariés leur indemnité de congés payés dans les conditions habituelles et sollicitera ensuite le bénéfice de l’aide via le circuit de l’Agence de services et de paiement (ASP).

Source :
Karima Demri
Dictionnaire permanent Social